Appui du Parasep au secteur productif : l’ambassadeur de France et le Directeur de l’Afd aux côtés des acteurs karité du Bénin

L’ambassadeur de France au Bénin, Son Excellence Marc Vizy et le Directeur de l’AFD, Jérôme Bertrand Hardy ont effectué le mardi 09 mars 2021, un déplacement dans le nord du Bénin dont l’objectif était entre autres de visiter :

  • L’unité de transformation et de commercialisation du Karité de la Fédération Nationale des Femmes Productrices et Transformatrices du Bénin, installée à Badékparou dans la commune de Tchaouroru et
  • Le Magasin de commercialisation du beurre de karité de l’entreprise Antemana à Parakou.

Ces deux sites visités ont été réalisées avec le soutien du Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (PARASEP), un projet financé par l’Union européenne et l’Afd. Ils étaient accompagnés pour la circonstance du président de l’interprofession du Karité au Bénin, Gilles Adamon, du président de l’Association Karité Bénin et des groupements de femmes productrices et autres acteurs de la filière.

De l’unité pilote de production de beurre Karité de l’AKB au Magasin de commercialisation du beurre de karité Antemana à Parakou, c’est un sentiment de satisfaction qui a animé l’ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy, au vu des résultats auxquels a abouti l’appui de l’Agence française du développement et de l’Union européenne à travers le Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privés (PARASEP). En effet, par cet appui, l’AFD et l’Ue entendent accompagner le gouvernement du Bénin dans les axes stratégiques 3 et 4 du pilier 2 du PAG intitulé :”Engager la transformation structurelle de l’économie’’ et participer aux efforts des acteurs de la filière pour un meilleur développement de la chaine de valeur de la filière karité. << Être ensemble pour une meilleure productivité et une meilleure compétitivité des filières et faire en sorte qu’on puisse mutualiser les investissements agricoles pour être plus efficace>> ont été les mots clé de Marc Vizy, Ambassadeur de France au Bénin. Pour Jérôme Bertrand Hardy, Directeur de l’AFD le PARASEP à travers ces appuis « le PARASEP est parvenu à réduire considérablement la peine des producteurs de karité tout en leur garantissant une production accrue et un meilleur rendement et de revenus>>. Selon Gilles Adamon, président de l’interprofession karité Bénin (IKB), l’appui du Parasep a été d’une très grande utilité pour la révolution de la filière Karité au Bénin. <<Nous avons maintenant une meilleure structuration et nous pouvons dignement conduire la filière vers un lendemain meilleur et plus prometteur>> a-t-il dit.  Le président de l’Association Karité Bénin (AKB), Boni Amadou Zacharie Yao a indiquera toute sa   reconnaissance à l’endroit du Gouvernement du Bénin, de l’UE, de l’ambassade de France et de l’AFD qui à travers « le projet Parasep, permettent maintenant de valoriser l’activité des acteurs de la filière avec une valeur ajoutée tout en réduisant aussi bien les peines des acteurs que le temps de production avec une augmentation considérable de la capacité de production et du rendement ». Pour Mamatou Djaffo Responsable des femmes productrices du beurre de karité, « c’est plusieurs groupements composés de plusieurs centaines de femmes qui se réjouissent pour ces réalisations et promettent de prendre soins pour pérenniser l’investissement et la durabilité des infrastructures << nous allons en faire bon usage et vous n’allez pas regretter d’avoir mis vos fonds et investi vos efforts dans cette filière. Nous allons travailler à fructifier l’investissement et à porter haut le flambeau du Bénin dans la production et la transformation du Karité avec de forte valeur ajoutée>>. C’est le même sentiment chez Fatouma Gbaouré, responsable de l’unité d’appui à la production et à la commercialisation du beurre de karité, (ANTEMANA). Selon elle l’AFD et l’UE ont sorti la filière de l’ordinaire et l’ont révélée. <<Avec l’appui du PARASEP, nous avons une plus grande audience maintenant. Ils ont sorti le beurre de karité de l’ornière et nous pouvons nous en réjouir. C’est un très grand accompagnement et nous promettons ne pas les décevoir afin de continuer par bénéficier encore plus de leur confiance>> a-t-elle confié. C’est donc un investissement de qualité que viennent de réaliser l’AFD et l’UE à travers le projet PARASEP qui sortira de la pauvreté les acteurs de la filière karité tout en créant de nouveaux emplois pour le bien-être de la population locale venus nombreux exprimer leur joie et reconnaissance à la délégation.

Le projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé PARASEP est financé par l’Union Européenne et L’Agence Française de Développement à hauteur de 9,6 millions d’euros soit environ 6 milliards 290 millions FCFA et dont le maitre d’ouvrage est le Ministère du Plan et du Développement.

 

QUELQUES PHOTOS