Suivi-évaluation d’activités : Echange du PARASEP avec les bénéficiaires de subventions

La cellule de maitrise d’ouvrage délégué du Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (PARASEP) financé par l’Union européenne (UE) et l’Agence française de développement (AFD) avec comme maitre d’ouvrage le Ministère du Plan et du Développement, a organisé le mercredi 16 décembre 2020 à l’hôtel Azalai de Cotonou un atelier d’échanges et de partage avec les différents bénéficiaires.

 

« L’objectif de cet atelier est de partager sans langue de bois nos expériences ; faire une analyse a posteriori de nos réussites et surtout des défis et échecs que chacun de nous a pu surmonter ou non. Cette rencontre vise également à recueillir des acteurs directs que vous êtes les meilleures pratiques susceptibles d’être valorisées pour la postérité. C’est un exercice d’auto-évaluation d’une expérience unique de financement de projets du secteur privé dans les filières ananas, karité, aviculture. »   C’est par ces mots que M. Oumar BARRY, Coordonnateur et Chef de mission du Projet d’Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP), a mobilisé l’attention des participants sur les attentes de l’équipe de mise en œuvre du PARASEP.

  1. Issa TOURE, Responsable administratif et financier du PARSEP à la suite de Monsieur BARRY a pris en main l’animation technique de l’atelier. Le but de l’équipe du PARASEP en organisant cette rencontre, a précisé M. TOURE, est de mobiliser les acteurs des seize (16) sous financement de l’Union européenne et de l’Agence française de Développement pour procéder au diagnostic de leurs forces, c’est-à-dire les réussites et les leçons apprises, mais surtout les lacunes et les faiblesses dans l’exécutions des différents projets et rendre les acteurs concernés plus performants. Seulement, les solutions ne viendront pas d’ailleurs, mais de nous-mêmes étant donné que nous sommes les concernés.

« A travers cet atelier, nous allons devoir trouver ensemble des solutions aux difficultés que vous autant que nous, avons rencontré dans la mise en œuvre des différents projets subventionnés par l’UE et l’AFD. Tout ceci, comme l’a dit le Coordonnateur, dans le but de pérenniser les acquis des projets et d’en améliorer les rendements », a affirmé Issa Touré.

Après ces propos liminaires, les échanges ont démarré et ont porté sur :

  • le rapportage final et le calcul du solde ;
  • la mise en œuvre de l’audit ;
  • la foire aux questions ;
  • la capitalisation des expériences acquises dans la mise en œuvre des projets et
  • les recommandations issues des échanges.

Rappelons que le projet PARASEP, financé par l’Union européenne et l’Agence française de développement, démarré en 2016 et s’achève en juillet 2021, apparaissent dans l’axe stratégique 3 du Programme d’actions du gouvernement (PAG) qui est consacré à l’assainissement du cadre macroéconomique et au maintien de la stabilité au Bénin.

Les 16 projets subventionnés par le PARASEP sont évalués à trois milliards trois cents millions francs CFA de décaissement avec deux milliards quatre cents millions FCFA comme contribution du PARASEP. En outre, les Promoteurs des projets financés ont apporté une contrepartie en nature et/ou en numéraire à hauteur d’un milliard FCFA. « Ce qui est à encourager car cela dénote de l’intérêt accordé par les bénéficiaires à la subvention », a fait remarquer M. Christophe OHOUKO le représentant du MPD présent à la réunion.

Le représentant de l’AFD à cette réunion, M. Gervais ATAHOUET poursuivra pour dire que les 16 projets constituent des projets pilotes qui vont sans aucun doute améliorer la compétitivité des filières ananas, aviculture et karité et que les heureux bénéficiaires doivent redoubler d’effort pour valoriser ce financement bien spécial afin que d’autres promoteurs puissent en jouir ultérieurement.

Les participants ont exprimé leur satisfaction car cet atelier s’est révélé être une rencontre d’échange et de partage d’expériences. Mieux, la rencontre leur a permis de mieux se connaitre. Ce qui limitera par la suite la concurrence déloyale et favorisera la complémentarité et la solidarité entre eux. Selon leurs propos, cet atelier est vraiment un succès qui mérite d’être réédité pour le partage des meilleures pratiques et le renforcement de leur capacité les expériences partagées et les leçons apprises.

Les participants ont remercié toute l’équipe du PARASEP, le Gouvernement du Bénin à travers le MPD, l’UE et l’AFD pour cette action.

 

QUELQUES PHOTOS