Contribution du PARASEP à la promotion agro-industrielle : Gilles ADAMON élu président de l’Interprofession karité Bénin

Les associations d’acteurs intervenant dans la filière ont uni leurs voix pour se constituer en interprofession en vue d’être plus actives et efficaces. A la faveur de l’Assemblée générale constitutive (AGC) de l’Interprofession karité Bénin (IKB) qui s’est tenue hier, mercredi 9 septembre 2020 à l’Infosec à Cotonou, leur volonté s’est matérialisée.

 Les acteurs de la filière karité ont plébiscité Gilles ADAMON à la tête de la coordination de l’Interprofession karité Bénin. L’ancien président de l’Association karité Bénin (AKB) prend les rênes de cette interprofession pour une durée de trois ans renouvelables une fois. « Je remercie toutes les familles composant l’Interprofession karité Bénin pour la confiance placée en mon humble personne. Nous travaillerons main dans la main afin que nous puissions impacter positivement notre filière et, la promouvoir davantage afin que les fruits de nos efforts communs rejaillissent sur tous, dans l’intérêt supérieur de la nation béninoise », a confié le tout premier président de l’IKB.

Au lancement des travaux qui ont abouti à cette élection, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston DOSSOUHOUI a rappelé les espoirs qui ont été mis dans la filière karité par le gouvernement du Bénin. Ceci, après avoir félicité tous les acteurs de la filière karité pour les efforts consentis pour aboutir à la tenue de cette Assemblée générale constitutive.  En effet, le Bénin avait intégré la filière karité au rang des filières émergentes du Plan d’actions du gouvernement (PAG) et, le chef de l’Etat avait affiché son ambition d’en faire un des leviers de l’économie béninoise. Dans ce cadre, le conseil des ministres, en date du 25 octobre 2017, a instruit les ministères en charge de l’Agriculture, du Cadre de vie et du Commerce afin qu’ils élaborent une politique de développement de cette filière au Bénin. Cependant, le niveau d’organisation des acteurs de cette filière étant relativement bas, sa promotion ne pouvait se faire sans une structuration complète des acteurs au niveau national, avec son point d’achèvement qu’est la mise en place d’une interprofession active et efficace, regroupant toutes les familles d’acteurs et, sur la base d’un dialogue public-privé, efficace et spécifique. C’est ainsi que lors des premières sessions de dialogue public-privé tenues le 2 février 2017, les acteurs du privé de la filière karité ont pris l’engagement d’accélérer leur structuration et de mettre en place une interprofession qui puisse être la seule interlocutrice apte à porter et à défendre les intérêts de la filière devant les décideurs politiques et les partenaires. L’installation des membres de la coordination de l’IKB se fera ce jour, jeudi 10 décembre 2020.

Les acteurs de la filière karité ont bénéficié tout au long du processus ayant conduit à l’organisation de cette Assemblée générale constitutive, du soutien indéfectible du Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (PARASEP) financé par l’Union européenne (UE) et l’Agence française de développement (AFD).

QUELQUES PHOTOS