Signature des avenants aux protocoles d’accord du PARASEP avec les structures intermédiaires et publiques

Un appui financier de 500 millions de francs CFA de l’Union européenne et de l’AFD pour l’amélioration du climat des affaires au Bénin.

 En dépit de la pandémie du Covid19, le PARASEP (financé par l’Union européenne et l’AFD et mis en œuvre par le Ministère du Plan et du Développement à travers le PARASEP) poursuit ses activités avec ses bénéficiaires dans le respect des recommandations strictes et des gestes barrières édictées par le gouvernement du Bénin.

En effet, conformément à ses objectifs et à son PTAB 2020, la Cellule de la maitrise d’ouvrage délégué (CeMOD) du PARASEP a entamé depuis le16 Juin dernier une série de signatures d’avenants aux protocoles d’accord qui la lie aux structures intermédiaires et publiques que sont :

  • La Direction générale de l’investissement (MPD/DGI) ;
  • l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx) ;
  • l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (ANM) et ;
  • les organismes intermédiaires que sont la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB), le Conseil des Investisseurs Privés du Bénin (CIPB), la Chambre Nationale d’Agriculture Bénin (CNA) et la Fédération des Femmes Entrepreneures et Femmes d’Affaires du Bénin (FEFA)

Il s’agit pour le PARASEP, d’accompagner les structures concernées à identifier les obstacles en matière d’amélioration de climat des affaires, à les aider à lever les contraintes transversales et spécifiques affectant le développement des filières sur toute la chaîne de valeur.

Ainsi, à travers les avenants, chaque structure signataire s’engage à entre autres :

  1. Se conformer aux dispositions de sécurité sanitaire préconisées par l’Etat béninois, à savoir le respect des gestes barrières (mesures d’hygiène) et autres mesures restrictives de mobilité sociale des personnes (cordons sanitaires) contre la propagation du COVID-19 au Bénin;
  2. Sécuriser les financements de l’UE et de l’AFD à travers les Protocoles d’accord ;
  3. Trouver des solutions alternatives pour respecter la date de clôture technique des opérations du PARASEP fixé au 31/03/2021.

En plus des sept structures ayant eu recours à un avenant à leur protocole avec le PARASEP pour s’adapter aux pesanteurs de la pandémie du COVID-19 deux autres structures publiques intervenant directement dans l’amélioration de la qualité des produits agricoles et agro industriels, l’Agence Béninoise de Sécurité Sanitaire des Aliments (ABSSA) et le Laboratoire de Contrôle de la Sécurité Sanitaire des Aliments (LCSSA), poursuivent la mise en œuvre de leurs protocoles d’accord signé en 2019 avec le PARASEP dont l’objectif était entre autres : La certification ABSSA ou plus précisément, (i) l’obtention du certificat de mise en marché pour les filières ananas, aviculture et karité, (ii) la catégorisation des risques, (iii) la formation sur la traçabilité et le HACCP, (iv) l’achat de petits matériels et de réactifs pour le développement des méthodes analytiques pouvant permettre de vérifier la conformité des produits des filières cibles du PARASEP.

Il est important de souligner que les sept avenants aux protocoles entre le PARASEP et les structures concernées ont été élaborés de commun accord entre les deux parties suite à la survenue soudaine de la pandémie du COVID 19 obligeant ainsi l’Etat béninois à prendre des décisions pour protéger la population. Ainsi, certaines activités contenues dans le protocole d’accord des sept structures ont été soit supprimées, soit différées, soit modifiées.

Le montant total des protocoles plus les avenants s’élève à 517 579 179FCFA soit 789 044€ entièrement financés par l’UE et l’AFD.

A l’exception de l’avenant au protocole de la Direction Nationale des Investissements du Ministère du Plan et du Développement (MPD) relatif à l’élaboration de la politique nationale des investissements au Bénin qui n’a pas encore été signé pour cause de remplaçant du signataire en l’occurrence le Secrétaire général du MPD tous les six autres ont été signés entre le 16 et le 19 juin 2020 dans les locaux des structures concernées.

En respect des mesures barrières à la pandémie, les cérémonies de signature des avenant ont réuni, à chaque fois, au maximum huit (08) participants. Cependant, partout, les responsables des structures ont tenu à exprimer leurs chaleureuses satisfactions et leur gratitude à l’endroit aussi bien de l’UE, de l’AFD pour le financement, que du MPD et la CeMOD du PARASEP pour la mise en œuvre, l’accompagnement administratif et l’assistance technique permanente et dynamique. Le Coordonnateur du PARASEP, quant-à lui insiste pour que (i) les mesures barrières à la COVID-19 soient rigoureusement respectées, (ii) les activités soient exécutées avec diligence, en tout cas dans la date limite des avenants,  (iii) les dépenses se fassent conformément aux procédures mentionnées dans les Protocoles.

 

QUELQUES PHOTOS